fbpx
Articles du CNC

Alerte sur les nécessaires aides à l’équipement pour la mise en sécurité des produits conchylicoles face à une contamination

Le CNC a interrogé le ministre de la Mer au sujet de la nécessité de la mise en sécurité des produits conchylicoles, via des bassins à circuit fermé.

En effet, il s’agit, dans le souci d’éviter les fermetures des zones de production, de faire face aux contaminations, notamment par le norovirus, dont sont très régulièrement victimes les conchyliculteurs, en raison de l’insuffisante capacité de traitement des eaux usées relarguées dans les zones de productions.

L’une des solutions pour pallier le dysfonctionnement des dispositifs d’assainissement consiste à détecter les pollutions avant qu’elles ne contaminent les zones de production et ainsi, de pouvoir mettre à l’abri les huîtres, via des bassins à circuit fermé.

Il existe, sur le marché, des bassins clés en main, mais existe aussi, à destination des bassins plus importants, la possibilité d’adopter des systèmes de filtration (principe de l’aquarium : filtrage et oxygénation).

Mais ces différents équipements requièrent des financements importants.

Une première prise en charge de ces dispositifs avait été rendue possible dans le cadre du plan de relance pour les secteurs de la pêche et de l’aquaculture, via la mesure guichet. Il s’agirait, aujourd’hui, de pouvoir poursuive ces soutiens.

Cela d’autant plus qu’un financement par le FEAMPA ne semble pas efficient car ce fonds doit, notamment, favoriser le soutien du développement durable et de l’aquaculture et n’a donc pas vocation à la prise en charge d’une carence des pouvoirs publics.

Les conchyliculteurs attendent aujourd’hui que, notamment conformément à ses engagements pris en janvier 2020, l’Etat manifeste concrètement sa prise en compte de ces contaminations récurrentes, parfaitement identifiées et remédiables.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *