fbpx
Articles du CNC

Reprise du réseau REPAMO par la profession conchylicole

Dans l’objectif de reprise du réseau REPAMO par la profession, validée par délibération du CNC en septembre 2020 (disponible ICI), le CNC a répondu mi-novembre à l’appel d’offre de la DGAL sur la « coordination et mise en œuvre du RÉseau de surveillance des PAthologies de MOllusques (REPAMO) ».

Ce marché, d’une durée de 4 ans, a pour objectif de mettre en place un réseau de surveillance des mortalités des coquillages sauvages et d’élevage sur tout le littoral français métropolitain dont la Corse, en détectant précocement les infections dues à des organismes pathogènes exotiques ou émergents et en maintenant une veille à l’égard des organismes pathogènes réglementés.

Ainsi, la réponse à l’appel d’offre a été faite conjointement avec 6 comités régionaux de la conchyliculture, les 7 comités régionaux des pêches, une société informatique et un laboratoire agréé pour l’histologie des maladies des mollusques marins. Le CNC et ses partenaires sont maintenant en attente d’un retour de l’Etat.

Dans sa réponse à l’appel d’offre, le CNC a proposé le fonctionnement suivant :

  • Création d’une coordination nationale du réseau représentée par le CNC et le CNPMEM ayant pour mission de :
    1. Animer le réseau des coordinateurs régionaux ;
    2. Développer et assurer la maintenance du site WEB REPAMO avec le partenaire informatique (CNC uniquement) ;
    3. Communiquer les données de surveillance ;
  • Création de coordinations régionales représentées par les CRC et les CRPMEM ayant pour mission de :
    1. Réceptionner les déclarations de mortalité anormale des professionnels et valider ses déclarations ;
    2. Récupérer et envoyer les prélèvements ;
    3. Organiser l’information aux professionnels et notamment la formation aux outils informatiques (site WEB REPAMO) et protocole de prélèvement.

Contrairement au fonctionnement précédent, il sera demandé aux professionnels, dans le cadre de leur obligation de déclaration de toutes hausses de mortalité anormale, de prélever directement sur site les coquillages nécessaires dès constatation d’une mortalité anormale. Ils devront ensuite, par le biais du site WEB REPAMO, effectuer leur déclaration en ligne et contacter leur coordinateur régional pour organiser la récupération des échantillons. Si le CNC et ses partenaires sont retenus pour le marché, toutes ces nouveautés seront présentées aux professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *