Les formations professionnelles

Les métiers de la conchyliculture requièrent de nombreuses qualités physiques (force, habileté, endurance...) ainsi que la rigueur de la gestion.

De la production à la commercialisation, il existe:

  • différents types d'entreprises, certaines intégrant la totalité de la filière, d'autres spécialisées dans une seule étape du processus : écloseries, captage, élevage, affinage ou commercialisation.
  • différents niveaux de responsabilité dans l'entreprise, de l'ouvrier conchylicole au chef d'exploitation, responsable de la conduite de l'ensemble de l'entreprise. 

L'enseignement maritime

Il  est dispensé dans les écoles et lycées maritimes et aquacoles, sous forme de la formation initiale :

enseignement secondaire qui prépare aux diplômes suivants :

  • CAP maritime de conchyliculture
  • BEP maritime de cultures marines
  • Bac professionnel de cultures marines. 

et de la formation continue.

L'enseignement agricole

Il recouvre parmi ses différents secteurs d'activité la production aquacole.

Il s'adresse aux jeunes et aux adultes par :

  • la formation initiale secondaire et supérieure en Productions aquacoles (aquaculture marine et continentale) : CAPA, BEPA, Bac professionnel aquaculture, et BTSA.
  • l'apprentissage : formation en alternance pour les jeunes de 16 à 25 ans (contrat de travail spécifique). 
  • la formation continue qui comprend le stage d'installation en 240 heures, le Brevet Professionnel Agricole et Maritime (BPAM) et le Certificat d'Aptitude de conduite du Navire Conchylicole (CACN).

Quelques établissements d'enseignement privé complètent ce dispositif.